Cultives-toi avec Poussin-chat! (Tristan et Iseult)

 

Top 15 des raisons de détester la chanson de geste « Tristan et Iseult »

 

 

1) Faire l’apologie de l’adultère, sous couvert d’un amour soi-disant véritable…. Qui résulte en fait de l’ingurgitation d’une potion de phéromones ultra concentrée. Je vois qu’à l’époque on avait aussi des petits problèmes d’imagination.

2) Ce qui nous amène à notre second point : Comment excuser la luxure? Probablement l’un des premiers romans pornos de l’Histoire de France et qu’on nous encourage à lire en plus… Dire qu’on devait se cacher pour feuilleter le Marquis de Sade….

 3) L’Amour excuse tout, surtout le meurtre. Et des pauvres types qui n’avaient rien à voir avec leurs histoires de coucheries en plus, je sais que c’était le Moyen Age, mais quand même…

 

 

4) Faire passer le pauvre roi Marc, qui veut tenter de laver son honneur d’avoir été fait cocu officiellement pendant des plombes, pour un affreux méchant égoïste et tyrannique. Franchement, c’est pas cool ou bien ?

 5) L’Amour excuse toujours : voler, mentir et tricher… et ça, avec le soutien indéfectible du peuple qui n’a rien d’autre à faire que de s’occuper des histoires de fesses des grands du royaume. Ha, tient…. La chanson de geste d’aujourd’hui serait donc un magazine people ? On l’étudiera en Fac d’Histoire dans trois-cent ans et tout ?

 

6) Détruire des vies, c’est encore mieux quand on est amoureux. C’est bien connu, rien de tel qu’un bouche-trou pour vous remettre d’une rupture douloureuse. Sauf qu’au XIIe siècle, les bouche-trous,  Tristan les épouse, les chauffe, les laisse en plan et puis finalement, il se casse parce que Iseult la Brune, c’est qu’une pâle copie de la Blonde et que ça commence à bien faire toutes ces conneries. Mais tout ça, évidemment, après lui avoir volé sa jeunesse, comme ça c’est complet, quand il s’est tiré, elle était trop vieille pour espérer refaire sa vie et toujours pucelle en plus de ça. En passant, il a monté son propre frère contre elle, mais je crois qu’on n’est plus à ça près.

 7) Ne pas avoir laissé leur chance à Iseult et à Marc, ça fout un peu les boules. Oui, parce que, si on lui  avait foutue la paix à cette gourde, elle l’aurait vraiment aimé son mari…. Puisqu’elle arrive même à l’aimer sous l’effet de la potion. Logique ou je me plante méchamment ?

 

8) Parce qu’à un moment, il faut tourner la page les mecs. Hein ? Bon, vous voyez bien que ça ne mène  à rien cette histoire, vous vous retrouvez condamnés à mort, puis à vivre dans la forêt comme des clochards, puis exilés… Voilà quoi, y a des fois, il faut se dire « tant pis, je fornique avec mon mari / ma femme et c’est tout aussi sympa au final ».

 

 

 9) Parce que les victimes en puissance, avouons-le, ça énerve tout le monde. Chacun ses problèmes à la fin ! « C’est pas nous, c’est la vilaine potion, gna gna gna, ouin ouin », tu vas te prendre ma main dans la tronche, ton feu aux fesses va vite te passer. Sale gosse.

10) Et puis finalement, cette potion, là…. C’est un peu du fichage de faciès, parce que quand Tristan est grièvement blessé, qu’il se tord de douleur et tout et tout, ça ne l’empêche pas de passer outre pour se farcir la greluche dans le lit d’à côté. Alors de deux choses l’une, soit il simulait mais là c’est un fucking psychopathe, soit il a suffisamment de volonté pour contrer cette fucking potion. C’est fucking logique !

11) Obliger une autre nana à perdre sa virginité à la place d’Iseult. Non, vous lisez bien. Comme cette pauvre empafée n’a pas pu attendre 3 minutes avant de s’envoyer l’autre blondinet, elle n’est plus  vierge pour ses noces. Solution ? Coller sa servante dans le plumard du roi, qu’elle aura fait picoler au préalable histoire qu’il ne se rende compte de rien. Après, elle fou l’autre dehors sans un merci ni que dalle, (y a encore du boulot en cuisine) et elle batifole avec son mari, tranquille. Ni vu, ni cocu connu.

 12) Parce que Iseult ne sert absolument à rien. Même quand ils se retrouvent à poils sans ressources dans la forêt à disputer un bout de racine à un rat des champs, il n’y a pas moyen qu’elle bouge ses grosses fesses ! Entretenue jusqu’au bout !

13) Prendre systématiquement Marc pour un con. Le point 10 en est l’exemple le plus parlant, mais c’est comme ça tout le temps de leur vie au château.

14) Parce que du coup, cette histoire d’amour légendaire se prend un sacré coup dans l’aile. Il eut été  plus juste de parler de la légendaire addiction sexuelle de deux glands, enfin moi, ce que j’en dis…

15) Gag : en fait la potion c’était juste un diabolo fraise !

La hum… « banque »

Est-ce que ça vous est déjà arrivé? De vous rendre compte d’un genre de beug dans la matrice?

En général vous êtes le seul à l’avoir vu, donc en plus de paraître flippant à vos potes, vous développez une espèce de parano bien strange parce qu’au plus ça va, plus vous ne voyez que cette bizarrerie.

Vous auriez pu vous perdre dans des méandres métaphysiques aux fragrances complotistes d’une entité malfaisante dont vos seules capacités – au combien dantesques – auraient contrecarrés les sinistres desseins mais c’était sans compter sur l’intervention de Poussin-Chat.

 

20160712_162328

Retour sur Terre en mode violence hard-core dans 3… 2… 1…

20160712_162341