Un pas de plus dans la cours des grands : les numéros

Je sais que c’est plus ou moins partout pareil, mais disons qu’en France on adooooooooore mettre des étiquettes à tout. On a des noms spéciaux, des statuts, des numéros en pagaille, 10 000 référents, des tonnes de papiers et même avec ça on n’a fait qu’effleurer la base de l’administration.

Ce qui commence à être très ennuyeux, c’est pour les start up, les nouveaux métiers, les concepts qui mêlent plusieurs corps de métiers en un seul service par exemple. Ce genre de nouveautés agace l’administration française parce que du coup… bin ils sont bien emmer… ennuyés puisque leurs « cases » de statuts ne sont pas assez larges. Mais heureusement, la jeunesse n’attend pas l’administration et la France est bien obligée de s’adapter 🙂 Non sans faire quand-même du dégât, mais ça c’est une autre histoire… (Oui j’ai prévu de vous la raconter.)

About The Author


Alex

J'écris des livres, je crée des jeux, je dessine Poussin-chat et surtout... Je vous aime :)

7 Comments

  1. I do accept as true with all the ideas you’ve presented for your post. They are very convincing and can certainly work. Nonetheless, the posts are too brief for novices. Could you please lengthen them a little from next time? Thanks for the post.

  2. Attractive section of content. I just stumbled upon your site and in accession capital to assert that I acquire actually enjoyed account your blog posts. Any way I’ll be subscribing to your feeds and even I achievement you access consistently quickly.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :